BIENVENUE AU PARC SIMON A AUGNY

Parc gratuit, ouvert toute l'année.

Visite guidée sur demande

Téléphone Mairie : 03 87 38 32 94

HISTORIQUE

Cliquez pour agrandir l'image

Sur un terrain acquis vers 1800, la famille Simon crée le Parc en 1830. Parc Romantique d'une grande qualité de dessin, dont les aménagements effectués jusqu'en 1875 aboutissent à une collection botanique exceptionnelle d'environ 300 expèces rares ou locales, ainsi que de nombreux fruitiers.

Pendant l'annexion, en 1910, un inventaire de la société dendrologique allemande recense 114 espèces rares et atteste ainsi du caractère exceptionnel du Parc.

Entre 1918 et 1922 faits de guerre et coupes de bois importantes dégradent les lieux.

En 1922, le Parc devient la propriété des Pères Oblats qui créent une école religieuse, construisent une chapelle, ajoutent une grotte. Le Parc est alors aire de jeux mais aussi jardin, verger et pâture.

Les Oblats quittent la commune en 2002.

La Municipalité d'AUGNY décide d'acquérir le domaine de 12 hectares en 2005.

Sept années d'études et de travaux sont nécessaires pour la rénovation de l'étang et de ses ouvrages, la remise au jour des tracés anciens des chemins, l'entretien des arbres centenaires, l'intégration de quelques éléments contemporains afin d'évoquer au mieux les caractéristiques d'un parc à l'anglaise du XIXème siècle.

2013 : Inauguration du Parc Simon et ouverture au grand public.

DECOUVERTE

Cliquez pour agrandir l'image

Le Parc Simon offre au visiteur un cheminement plein de surprises et des approches très contrastées.

D'une part, des visions d'ensemble composées comme de vastes tableaux et définissant le style des parcs à l'anglaise du XIXème siècle:

  • dès l'entrée une plaine vallonnée, ponctuée de bosquets, parcourue d'allées toutes en courbes, le tout ceinturé de lisière boisée dont les couleurs se déclinent au fil des saisons
  • au bout de "l'allée sous la ferme", la vision romantique par excellence : un pavillon bordant une pièce d'eau avec son île et sa passerelle invitant à franchir le pas
  • "L'allée cavalière" qui menait autrefois à la cour d'honneur de la propriété offre un havre de fraîcheur à l'ombre de ses arbres centenaires.

D'autre part des "petites merveilles" isolées pour peu que l'on soit curieux et attentif, que ce soit le long des allées principales ou des chemins de traverse : 

  • Arbres remarquables, vestiges ou reconstitution d'espèces ayant fait partie du parc à l'origine, rapportés des 4 coins du monde (chicot du Canada, Cryptoméria du Japon...) ou locaux (chêne de Turner, hêtre pourpre...) et en vedette, ayant obtenu le label national "Arbre Remarquable" en 2013, le hêtre tortillars ou "joli fou" âgé de 160 ans.
  • Les berges naturelles de l'étang où l'on peut apercevoir, cachées dans les roselières, grenouilles, poules d'eau...
  • Une butte mystérieuse, un bain ancien, n'ont pas encore révélé leurs secrets et quelques autres "fabriques" (petites constructions utilitaires ou décoratives, alors en vogue) visibles mais non accessibles, attendent leur restauration (glaciaire, fruitière, rucher, ravin).